WHAT DO YOU THINK WHEN YOU SEE THAT PICTURE?
1. kiss the lips
2. kiss the kips
3. kiss the lips
… They are taken already, but hey rugbynews.fr, stop cuting the pictures that way!

WHAT DO YOU THINK WHEN YOU SEE THAT PICTURE?

1. kiss the lips

2. kiss the kips

3. kiss the lips

… They are taken already, but hey rugbynews.fr, stop cuting the pictures that way!

La video est superbe… Thierry Dusautoir fait rire le reste de la Team : Aurélien Rougerie, Maxime Mermoz, Alexis Palisson et Henry Chavancy lors d’un shoot DIM. Une chaleur de dingue ce jour-là due à la météo, évidemment.

June Monday 27th, our DIM Team is wearing the new DIM Underwear. The shooting was fun: the 5 players just came back from holidays and were in a pretty good mood. 
They are now in Marcoussis, working hard but really motivated.

Copyright: rugbynews.fr

June Monday 27th, our DIM Team is wearing the new DIM Underwear. The shooting was fun: the 5 players just came back from holidays and were in a pretty good mood. 

They are now in Marcoussis, working hard but really motivated.

Copyright: rugbynews.fr

Alexis Palisson prêt à découvrir la vie sur Toulon ! 
Source photo : Maxppp

Alexis Palisson prêt à découvrir la vie sur Toulon !

Source photo : Maxppp

OPTEZ POUR UN BOLO POLO !

Oui, il paraît qu’il fait beau. Et si vous jetez un oeil à votre fenêtre, vous verrez que c’est vrai. Seulement, merci le passage radical des -5° au +25° … Faut quand même pas déconner, c’est mon corps qui n’a pas du tout apprécié.

Merci à toi Ô soleil qui m’a apporté tant de choses en ce début d’avril : une rhino, une angine, et pour finir une bronchite. Vraiment, fallait pas.

Donc, ma question n’est pas quel temps fait-il, mais comment font-elles ? A déjà se dénuder l’épaule, à exposer leurs gambettes, à ressortir les petits tops loosy ? Merci Soleil, car moi, contrairement à la Parisienne : j’ai froid.

Alors, au lieu de courir voir les vitrines d’été de mes marques préférées, je suis allée me faire (en vrai cette fois) une virée shopping à la Boutique du Racing Métro de St Germain. Accompagnée, s’il vous plaît, de l’éclatant, du charmant, Henry Chavancy.

Tout d’un coup, un Henry, ça vous rend le côté maladie drôlement plus sympathique. Allez comprendre pourquoi. 

Plongée dans l’ambiance feutrée de la boutique, je me laisse bercée par le style chic et le design épuré qui m’entourent pour fondre littéralement sur les articles exposés. 

Oui, à défaut du débardeur en soie fuchsia de chez Zara, je porterai le joli polo du Racing Metro. Et puis c’est sûr, je reste dans le ton de cette saison avec ces grosses rayures qui sont de mises. Les couleurs élégantes du blanc et bleu pastel sont aussi douces que mon tailleur est sombre : de quoi redonner le sourire à une journée de travail.

Oui, parce que malade ou pas, va bien falloir y retourner lundi. Alors, autant que ce soit en repensant à cet après-midi passé avec Henry !

Crédit photos : rugbynews.fr